Bannière Le royaume d'Andoras

Le 23-10-2011 à 2:32:01

De biens étranges vortex...

La pluie bleue avait apporté en Ecridel des pierres chargées d'un immense pouvoir. Mais lorsque ceux qui en trouvèrent les ramassèrent et tentèrent de les utiliser, de petits vortex faisaient leur apparition.

Dangereux, ils drainaient le mana de toutes personnes trop proches d'eux, sans distinction de race, de sexe ou d'âge. Et aussi mystérieusement qu'ils étaient apparus, ceux-ci se commencèrent à se diriger vers les terres gelées du nord.

Comme attirés par une force mystérieuse, des dizaines de petits tourbillons magiques traversèrent le continent et finirent par se rejoindre au milieu d'une forêt enneigée. On aurait pu croire à la réunion secrète d'une secte bien étrange.

Mais à ce moment, ils fusionnèrent et donnèrent naissance à de plus grands vortex. Plus puissants aussi... Puis à leur tour, ils se mêlèrent.

Un immense flash lumineux éclaira le ciel d'Ecridel, tel un second soleil qui aurait été bleu. Lorsque la luminosité diminua, les êtres vivants présents dans les parages découvrirent une énorme spirale magique, bien plus grandes que toutes les autres qui se trouvaient là auparavant.

L'air vibrait sous l'incroyable quantité de mana déversée par cette "chose". Les terres environnantes garderaient surement des siècles durant l'empreinte indélébile de ces évènements...

Et lorsque tout le monde pensait qu'il était temps de l'intercepter, il s'effondra sur lui même. Aussi simplement que cela et sans aucun signes avant-coureur. Personne ne savait ce qu'il s'était passé, personne n'avait vraiment compris... Mais tous semblaient croire que c'était terminé et que rentrer chez soit était devenu la meilleure chose à faire.

L'histoire aurait pu se terminer ainsi mais le destin avait d'autres projets.

A l'endroit même un le grand vortex venait de disparaître, une immense arche se matérialisa, nimbée d'un voile bleuté de mana. Tout portait à croire qu'il s'agissait là d'un portail entre cet univers et un autre, comme l'arpenteuse Asteïryë en avait un jour parlé avec ses hôtes.

Puis, de l'autre coté, dans un épais brouillard de mana, des silhouettes floues semblèrent se déplacer. Comme si elles se rapprochaient du portail. Comme si elles cherchaient à sortir dans notre monde...

Commentaires

Aucun commentaire


Répondre

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.