Le Royaume d'Andoras

Vous n'êtes pas identifié.

#1 11-06-2018 09:01:49

Pludencre
Maître du Jeu
Date d'inscription: 20-11-2011
Messages: 1455

[RP] Sur le sentier de la guerre...

L'autarcie a toujours un défaut : l'appel de la nouveauté.

Certains réfrènent la pulsion d'aller voir ce qui se passent à l'extérieur de la barrière rocheuse, et d'autres y succombent volontairement. Ce n'est bien plus tard qu'on regrette d'avoir franchi le cap, d'avoir troqué une vie confortable avec une errance sans possibilité de retour. Alors on regarde de loin Andoras, espérant un jour y retourner.

Mais pour lui, l'heure n'est pas à l'apitoiement. Il est décidé à revenir, il brandira le poing face à ceux qui refusent son retour. Notamment ces têtes pensantes cloisonnées dans leur tour de verre dirigeant le monde sans vraiment le connaître. Pourtant cette situation commence à peser chez ses frères : il n'y a qu'un pas avant que les murmures contestataires deviennent des oppositions farouches.

Il le sait, la position des Exarques ne tient qu'à un fil. Il est temps de lever une armée pour accélérer leur chute. Et le peuple d'Ecridel y contribuera, peu importe leur choix.


Rien n'est plus fort que les écrits, enfin s'il vous reste de l'encre.

Hors ligne

 

#2 19-02-2019 15:15:43

Pludencre
Maître du Jeu
Date d'inscription: 20-11-2011
Messages: 1455

Re: [RP] Sur le sentier de la guerre...

L'homme regarda son armée face à lui lorsqu'une femme vint le rejoindre.

La reine a des soupçons.

Elle hocha la tête, plus surprise depuis longtemps que le mage extrait à la source - ses pensées mentales - les informations. Il ajouta.

Nos généraux ont agit à merveille et ont fait leur temps.  Le mande-orage a refusé. Une déception. Quant au nain et à la talienne... 

La femme détourna le regard, cherchant à cacher sa faute.

Tu as semé la confusion, et ta position n'est pas encore compromise. Cela nous laisse du temps pour ouvrir le passage.

Sur le promontoire rocheux, le couple observa en silence la plaine grouillant d'activité. Des forges improvisées tenues par des nains montaient un bruit régulier de marteau frappant le métal. A l'opposé, des elfes et hommes s'entraînant à la magie provoquait un kaléidoscope très coloré. Au centre, le cœur du camp, des agars frappaient sans relâche des mannequins d'entraînement.

Ils s'étaient installés depuis peu tout près d'andoras, et l'homme se savait observé par ses pairs. Au moins, il détournait l'attention... Il s'autorisa un sourire derrière son masque. La fin des exarques est inéluctable.


Rien n'est plus fort que les écrits, enfin s'il vous reste de l'encre.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Retour en haut
Powered by FluxBB