Le Royaume d'Andoras

Vous n'êtes pas identifié.

#1 12-12-2017 16:48:55

Ekairos
Traître
Date d'inscription: 02-06-2016
Messages: 227

Souvenirs d'Herkliff : Des craintes réveillées sur la lande gelée

La silhouette d'un cavalier se découpa dans la légère brume matinale. Du haut de la colline, il contempla les calmes plaines qui s'étendaient face à lui. Un point rougeâtre se distinguait non loin et, contre l'avis de sa monture exténuée, il entreprit de descendre à sa rencontre.


Arrivé à sa hauteur, il toisa ce guerrier solitaire, qui n'avait pas tenté de se dérober, malgré l'évidente appartenance du cavalier au peuple Agar. Sans doute était-il parvenu à la conclusion qu'il n'aurait de toute façon pas pu distancer un cheval.

Il s'était contenté de s'arrêter sur le bord de la route, s'était retourné, appuyé sur sa lance, et attendait le cavalier avec un sourire.
Celui-ci examina une fraction de seconde son blason, puis sorti un rouleau d'une de ses sacoches. Sans un mot, il le lança aux pieds du guerrier, et continua sa route vers l'est...

http://royaume-andoras.net/images/design/hr.png

Un cachet symbolisant un dragon dépourvu d'ailes était sensé garantir l'authenticité du message.

https://img15.hostingpics.net/pics/994121tetedelettreegide31.png

Salamandre, sache que le dragon te salue.

Alors que depuis longtemps les protégés de Myrinn se battent pour que l'on n'oublie sa gloire, déjà la neuve Salamandre occupe les bouches et les oreilles du nord.

Peu souvent comme des héros, bien entendu, et guère plus comme des adversaires loyaux.   Néanmoins, j'aurais à cœur de vous rencontrer bientôt et de m'entretenir plus avant avec vous.
Peut-être ne tiendrez-vous pas compte de ce que je vous écris, peut-être traiterez-vous ce messager avec mépris.
Pourtant, j'ose espérer que votre curiosité prendra le dessus, et qu'aux clivages des peuples se substitue l'intérêt commun.


Je ne puis vous entretenir plus par écris, et pour le moment, j'espère parler à votre humanité autant qu'à votre âme mercenaire. Vos sorciers de feu sont craints dans beaucoup de contrées, et nous vous serions reconnaissants d'accepter notre requête :

Depuis bien longtemps les démons n'ont pas directement été aperçus et affrontés, tout au plus se contentaient-ils de semer le chaos de part leurs intermédiaires.
Hors, après un Xalaro solitaire défait dans les montagnes, voilà que nous aurions découvert un inquiétant repère de ces monstres dans l'Ingemann nord.
Ces Xalari, adaptés aux terres gelées du nord, ne seront guère battues par la glace comme Jadis : seul le feu est susceptible de leur porter atteinte dans leur corps actuel.


Seule une alliance entre nos peuples serait susceptible de vaincre ces adversaires.
Et plus encore.


Ekairos. Skalde, errant de l'Egide.


L’écœurante mollesse des bons sentiments fabrique des bourreaux à la chaîne, car ne vous y trompez pas, les bourreaux sont pleins d’idéalisme et d’humanité. C’est toujours au nom de l’humanisme et de l’humanité que se font les génocides.

Hors ligne

 

#2 11-02-2018 14:27:18

Ekairos
Traître
Date d'inscription: 02-06-2016
Messages: 227

Re: Souvenirs d'Herkliff : Des craintes réveillées sur la lande gelée

https://i.imgur.com/FD1wcHG.png

A destination d'Ekairos, de l'Egide de Myrinn,

La compagnie de la Salamandre vous transmet ses respectueuses salutations.

Il n'est pas surprenant que nos derniers faits d'armes nous confèrent une réputation pour le moins contrastée dans le Nord. Saurait-elle se montrer l'égale de celle acquise par ceux que nous avons combattu en représailles de leurs crimes, il serait sans doute présomptueux de l'affirmer.

Espérons qu'un moment arrivera où les peuples de la coalition talienne et haute-elfe aient assez de raisons d'espérer que les offenses ne restent impunies et qu'il se trouve des individus -à défaut de héros- capables de rivaliser avec ces adversaires et de les tenir en respect. Nous œuvrons en ce sens par tout les moyens, y compris diplomatiques.

Pour autant, nous avons des liens avec les Agars qui ne sauraient être écartés par la seule frontière des nations. Vous avez raison de considérer qu'il existe une humanité dont nous devons nous souvenir, pour entrevoir un intérêt et un destin qui traversent les apparentes contingences politiques.

Nous recevons votre demande avec une solide considération.

Notre route nous mène vers les terres nordiques. A tout le moins nous aurons une entrevue et, si la situation s'y prête et qu'une entente se forme, aviserons nous d'établir une stratégie commune pour contrer la menace de ces démons du froid.

Je suppose qu'au moment où cette missive vous parviendra, la situation aura encore évolué. Informez-moi de son déroulement si nécessaire, je relèverai la correspondance laissée à Nitraën. A défaut de cela, je vous retrouverai en personne sur vos terres.

A vous rencontrer,
Dione Belroza
Héraut de la Salamandre


L’écœurante mollesse des bons sentiments fabrique des bourreaux à la chaîne, car ne vous y trompez pas, les bourreaux sont pleins d’idéalisme et d’humanité. C’est toujours au nom de l’humanisme et de l’humanité que se font les génocides.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Retour en haut
Powered by FluxBB